Amélioration du « Raccourci Vert » : le plus grand projet routier de Norvège à ce jour

Riksvei 3 est l'une des plus grandes routes nationales de Norvège. S'étendant sur 291 kilomètres, c'est l'axe routier principal entre Oslo au sud et Trøndheim au nord. C'est en outre un axe crucial pour la majeure partie du transport de marchandises du pays. Une importante section de la route est actuellement en cours de rénovation.

Entourée de paysages tranquilles et d'un nombre impressionnant d'arbres, la Riksvei 3 est également appelée Den Grønne Snarvei, le Raccourci Vert. Ce nom a été inventé par la municipalité du comté de Hedmark, qui est précisément le lieu de notre reportage.

Plus rapide et plus sûre

Entre Løten et Elverum, à environ 100 kilomètres au nord d'Oslo, 27 kilomètres de nouvelle route sont en cours de construction. Ils formeront une nouvelle section importante de la Riksvei 3/25. L'objectif est de fournir une liaison routière plus rapide et plus sûre. Ce projet était en gestation depuis plus de dix ans, tandis que l'administration norvégienne des routes publiques travaillait en étroite collaboration avec les collectivités locales.

« L'idée principale était de créer un bon axe routier à travers Osterdalen entre Oslo et Trøndheim », explique Ketil Sand, directeur du projet pour le compte de Skanska, la société en charge de cette opération majeure. C'est l'un des plus grands projets routiers de Norvège à ce jour.

« En raison de son envergure, les travaux de terrassement constituent le plus grand défi », explique Kjetil Sand. « Il s'agit de transporter, de stocker ou d'éliminer près de 4 millions de mètres cubes de terre et de roche débitée. »

« Grâce à l'optimisation du terrassement, nous avons pu réduire le nombre de trajets requis ainsi que la masse. »

Karoline Celius, Skanska


Réduction des coûts et préservation de l'environnement

Skanska s'est chargée de la conception de la route en consultation avec les résidents, afin de leur laisser les meilleures parcelles et de permettre aux agriculteurs de poursuivre leur activité. « Nous avons fait en sorte de leur laisser les meilleures terres, car l'agriculture est un secteur d'activité important dans cette municipalité », explique Karoline Celius, consultante chez Skanska. « Il s'agissait en outre de s'assurer que les dégradations liées aux travaux, bien qu'importantes, impactent le moins possible la population. »

« Nous avons d'emblée décidé d'opter pour une certification CEEQUAL, », précise Karoline Celius, mettant ainsi l'accent sur l'approche durable de l'entreprise. « Nous avons mobilisé des moyens pour optimiser l'asphalte, investir dans du béton à faible teneur en carbone et optimiser le terrassement, de sorte que nous avons réduit le nombre de trajets ainsi que la masse. »

C'est là que l'équipe a apprécié l'assistance d'un logiciel. « Le logiciel de projet de Topcon nous a permis de réaliser ces optimisations et donc de réduire considérablement le coût et la masse à déplacer », explique Tom-Arne Gullord, collègue de Karoline Celius et ingénieur de production. « Ainsi, nous avons réalisé des économies et préservé l'environnement. »

« Grâce aux calculs effectués avec MAGNET, nous avons réussi à obtenir le meilleur bilan de masse possible. »

Tom Arne Gullord, production engineer at Skanska


En avance sur le planning

Ketil Sand nous confie qu'il a déjà travaillé avec Topcon sur des dossiers d'appel d'offres. « Cette fois-ci, nous avons impliqué Topcon dès la phase initiale. La clé de la réussite n'est pas seulement le logiciel, mais aussi la possibilité d'avoir accès à des personnes possédant toutes les compétences pour son utilisation. L'harmonie entre le logiciel, les personnes essentielles et nos propres collaborateurs a été très efficace. »

L'utilisation de MAGNET dans la phase d'appel d'offres a permis de réduire le montant du devis de plus de 20 %. Comment ont-ils fait ? « Nous avons effectué un bilan de masse dans MAGNET afin de repérer les zones présentant un excédent et un déficit dans le tracé de la route, et ce, afin d'équilibrer au mieux la masse », explique Tom-Arne Gullord

« C'était la préoccupation essentielle dès le départ. Il nous fallait en particulier déterminer les distances de transport le long de la route. MAGNET est idéal pour ce type de calculs. Il nous a permis de rectifier l'alignement et d’obtenir le meilleur bilan de masse possible.

La construction de la route a commencé en 2018 et devait être achevée à la fin de 2020. Cependant, l'utilisation de la technologie Topcon a permis au projet d'avoir trois mois d'avance. Arne Meland pour le compte de l’Administration norvégienne des routes publiques, a conclu : « Compte tenu de l’avancement du projet, nous sommes en avance sur le calendrier et nous pouvons maintenant ouvrir la route plus tôt. La sécurité routière reste pour nous la priorité absolue. »

 

Autres anecdotes