Culture du maïs et données : améliorer ses rendements de manière innovante

Agriculture de précision dans le nord de l'Italie

En certains endroits de la province de Mantova, il semble que le temps se soit arrêté. Néanmoins, pour qui sait regarder, le progrès est visible. Où ? Contre toute attente : à la campagne ! Dans cette superbe province du nord de l'Italie, les agriculteurs professionnels explorent de nouvelles manières d'accroître leurs récoltes.

À environ 25 kilomètres du magnifique lac Garda, dans le village Castel Goffredo, nous avons rencontré Giuseppe Cavazzini. Giuseppe est à la tête de Cavazzini, une entreprise d'agriculture sous contrat fondée par ses parents à la fin des années 60. « Ils ont été la première génération de notre famille à faire ce travail. Je représente la seconde, et une troisième génération s'apprête à assurer la continuité. »

Technologies de pointe

La province de Mantova est l'une des régions les plus importantes du nord de l'Italie pour la production de maïs. Cavazzini aide les agriculteurs locaux à optimiser leurs rendements. D'après Giuseppe Cavazzini, utiliser la technologie adaptée est la clé du succès. « En 50 ans d'activité, nous avons toujours fait en sorte d'adopter les technologies innovantes disponibles sur le marché, de manière à proposer des services de pointe et de plus en plus performants aux agriculteurs. »

Cavazzini pose un regard bienveillant sur la notion de profit dans l'agriculture. « Nous avons toujours mis l'accent sur la notion de rentabilité. Mon objectif premier, particulièrement depuis quelques années, est d'aider les exploitations agricoles à dégager des bénéfices. Notre entreprise a tout récemment fait le choix de soutenir l'agriculture de précision, notamment en reliant nos machines à des satellites pour les rendre plus performantes. »

Pour prendre les bonnes décisions, nous avons besoin des bonnes informations.

Giuseppe Cavazzini, propriétaire de l'entreprise d'agriculture sous contrat Cavazzini

Fiabilité extrême

« Toutes nos machines sont équipées de systèmes de direction assistée. Si nous avons fait ce choix, c'est parce que le signal que nous avions auparavant (un signal simple) était souvent source d'erreurs. Aujourd'hui, grâce au système de direction RTK de Topcon, nous disposons d'un signal extrêmement précis et, par conséquent, d'une grande fiabilité. »

Ce système de direction a d'abord été installé sur des tracteurs, de manière à soulager le travail et la charge mentale des opérateurs. « Ensuite », explique Giuseppe Cavazzini, « nous avons ajouté ce type de système aux moissonneuses, afin de mesurer le volume de production dans les différentes parties d'un champ et d'améliorer le rendement de celui-ci. »

Des processus plus intelligents

Comment fonctionne un système de direction assistée ? « Nous commençons avec une carte géoréférencée. Après cela, nous générons une carte de rendement. En superposant ces deux éléments, nous voyons les zones dans lesquelles nous avons produit plus ou moins qu'auparavant. Ces systèmes nous permettent ensuite d'intervenir et d'effectuer un semis ou une fertilisation à densité variable au moyen de distributeurs d'engrais reliés par satellite. Ainsi, nous avons plus d'engrais là où le rendement est moindre, et moins d'engrais là où il est meilleur. »

Le résultat ? Un processus plus intelligent. Giuseppe Cavazzini poursuit : « Parfois, le rendement est moins bon car le sol ne présente pas le potentiel adapté. Dans ce cas, nous décidons de le laisser temporairement et de l'enrichir pour développer ce potentiel. Ce sont les choix auxquels nous sommes confrontés. Or, pour prendre les bonnes décisions, nous avons besoin des bonnes informations. C'est là que les systèmes satellite interviennent. »

Comme il n'y a plus de risque de passer deux fois au même endroit, nous évitons le gaspillage des semences.

Giuseppe Cavazzini

Économies tangibles

« Nous travaillons avec le X-TRAC, le moniteur X30, un système 350 RTK et le système de cartographie YieldTrakk) », explique Giuseppe Cavazzini. « Aujourd'hui, ces outils nous permettent d'obtenir des données que nous superposons à des données existantes pour identifier les différences de production entre plusieurs parcelles de terrain. Nous faisons figure de pionniers en matière de cartographie des rendements. En effet, nous avons été les premiers du secteur à associer ces différents types de systèmes. »

Giuseppe Cavazzini explique que cette méthode permet d'économiser les semences au moment de la plantation. « Comme il n'y a plus de risque de passer deux fois au même endroit, nous évitons le gaspillage des semences. Cela représente des économies tangibles. Et cela permet d'économiser de l'engrais, puisque celui-ci n'est répandu que là où c'est nécessaire. »

« En plus, cela permet à des opérateurs moins qualifiés de travailler avec nous », poursuit-il. « Les systèmes sont simples d'utilisation et n'exigent pas de compétences spécifiques. Les jeunes travailleurs qui ont l'habitude de manipuler des iPhones et iPod Touch prennent le coup de main en un rien de temps et maîtrisent la technologie. »

Élimination des risques

Luciano Viola, opérateur chez Cavazzini, préfère l'agriculture de précision aux anciennes méthodes de travail. « Avec la méthode traditionnelle, impossible de savoir à quel endroit on produira plus ou moins de maïs que la dernière fois. On ne sait pas si le sol est bon ou pas. Avec l'agriculture de précision, on sait exactement ce qu'on produit. Après un tour du champ, j'obtiens une carte et je connais la quantité de semence dont j'ai réellement besoin. »

À la question de savoir lequel de l'opérateur ou du système est plus efficace en matière de direction, Luciano rit. « Le système RTK suit une ligne droite », explique-t-il. « C'est l'ordinateur qui s'en occupe. Si un opérateur commence à s'endormir, il sort de la trajectoire. Ce système permet d'éviter ce risque. C'est une bien meilleure méthode de plantation. »

More Stories